L'architecture m'apparaît essentiellement comme différence



Il y a la nature.
Et la nature artificielle: architecture.
L'une précède l'autre;
Des rapports s'établissent entre l'une et l'autre.
De cette confrontation naît la présence architecturale.

L'architecture trouve sa spécificité dans la mise en évidence de ces éléments naturels (géographie, sol, ciel, horizon, soleil, vent, ombre,...).
Elle hiérarchise ces rapports et se particularise dans cette hiérarchisation (théories, doctrines et tendances).
L'architecture rend concret le cadre de vie de l'homme et cherche à le qualifier, le valoriser, l'améliorer.
C'est ainsi que les rapports nature/architecture sont rationalisés et deviennent savoir. Cette rationalisation se fonde sur la production pratique, ce qui nous permet de dire que l'architecture est --aussi-- la qualification, la mise en émotion de la chose construite.
L'architecte se doit d'intégrer la différence à sa morale.
J'entends par là qu'il pratique une cohérence, une honnêteté vis à vis du travail architectural qui n'est autre que le reflet de soi.
Cette structuration de l'architecte doit être obligatoirement portée vers le bénéfice collectif, support essentiel de la valorisation de l'individu.
C'est ainsi que la différence devient contribution sociale.
Mais il y a aussi une morale formelle, que j'appellerais le style, ou la manière: le mode "projectuel".
Elle appartient en partie à l'idiosyncrasie de l'architecte --son monde psycho-sensible-- et aux facteurs conjoncturels de la réalité, la mémoire ou les influences stylistiques extérieures.
Cette manière de faire, cette poétique personnelle, ce n'est pas une fin en soi, c'est une nécessité incontournable.
Il est donc impératif, au temps des "petits maîtres", de réduire le champ créatif --c'est à dire formel-- en vue d'atteindre une véritable maîtrise de la différence.

Henri Ciriani
1er août 1982

Texte accompagnant les images de l'exposition "La modernité... un projet inachevé", au Festival d'Automne en octobre 1982 à la Salle Melpomène de l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Veuillez joindre votre adresse email, SVP