LE PALAIS DE JUSTICE DE PONTOISE AU NORD DE PARIS

VUE AÉRIENNE (Google Maps)


AU SUD

FAÇADE SUR LE BOULEVARD JEAN JAURES

A L'EST
FAÇADE SUR LA RUE VICTOR HUGO 

A L'OUEST
FAÇADE SUR LA PLACE NICOLAS FLAMEL ET LA RUE GAMBETTA

AU NORD

FAÇADE SUR LA RUE DES TABLES RONDES (photo Google maps)


LE FACE A FACE DU TYPIQUE ET DE L'ATYPIQUE 

A gauche, le programme spécifique du palais (le typique)
A droite, le programme non spécifique (l'atypique) 

LES SALLES DES PAS PERDUS

FAÇADE DE LA SALLE DES PAS PERDUS NORD LE JOUR

FAÇADE DE LA SALLE DES PAS PERDUS NORD LA NUIT

SALLE DES PAS PERDUS NORD





FAÇADE DE LA SALLE DES PAS PERDUS SUD

SALLE DES PAS PERDUS SUD


LES SALLES D'AUDIENCE

LES SEPT SALLES D'AUDIENCE AU NORD

 

LES QUATRE SALLES D'AUDIENCE AU SUD

COUPE-ÉLÉVATION


TEXTE DE PRÉSENTATION REMIS A LA PRESSE A L'INAUGURATION EN JANVIER 2006

Le palais de justice de Pontoise s’installe sur un terrain long de plus de 190 mètres axé nord-sud et suivant une dénivellation de 8 mètres jusqu’au belvédère qui surplombe le Boulevard Jean-Jaurès (au sud) de presque 10 mètres de hauteur. Le terrain est coupé dans son milieu, qui forme aussi la partie la plus étroite du terrain, par une voie publique de desserte piétonne. Deux segments de forme trapézoïdale se trouvent ainsi confrontés. Nous les avons reliés, par-dessus la voie piétonne, par une fine et transparente passerelle qui assure le rôle d’accueil central gérant toutes les situations distributives. A partir de ce point nodal, nous avons disposé les halls – qui forment la tête des espaces juridictionnels – ainsi que les salles des pas perdus en diagonale croisée.
Par-dessus le pont piéton de l’accueil, viennent franchir pour se rejoindre les deux bras des bâtiments nord et sud au niveau 2. Cette place couverte publique confirme notre volonté de faire de l’accès au palais un moment de l’histoire urbaine de la ville et de l’entrée, un élément majeur de sa lecture et de sa pratique. Bien au sud, faisant face au centre historique, le palais assume une fonction de signal dans le paysage urbain, en transformant le belvédère du talus qui borde le Boulevard Jean-Jaurès, en socle d’une acropole qui confère au palais la sérénité d’un temple grec.
L’événement unitaire majeur de l’édifice provient de la diagonale constituée des deux salles de pas perdus relayées par la passerelle de l’accueil central ; cette diagonale représente la partie la plus fréquentée par le public, et donne une lecture claire et immédiate de la complexité du programme, tout en gardant une unité formelle.
Pour ce faire, nous avons favorisé une grande hauteur sous plafond (plus de 7 mètres en moyenne) ; plafond, en béton blanc, très pur, qui dégage ainsi une grande sérénité.
Sous le même grand plan horizontal protecteur, se trouvent les salles d’audiences. Ces salles, baignées de lumière naturelle, permettent de véhiculer l’idée d’une transparence de la justice, en même temps qu’une sensation d’ouverture spatiale tel un « dehors couvert ».
Ces espaces et ces volumes, ainsi déterminés, sont représentés par des logiques de présence assez différenciées. Nous avons fait en sorte de former un contraste fort, sur une même élévation, entre les pans vitrés transparents qui montrent la générosité des pas perdus et de leurs salles d’audiences, et les pans vitrés opaques qui protègent l’intimité nécessaire aux autres fonctions des juridictions.
Pour la distribution des espaces de travail, nous avons essayé, dans la plupart des cas, d’installer ces modules en vis-à-vis, séparés par une double circulation encadrant les espaces aveugles du programme comme l’attente des visiteurs, les salles d’entretiens des avocats, et les locaux de service.

Henri Ciriani


PALAIS DE JUSTICE DE PONTOISE
Inauguration par M. Pascal CLEMENT, Garde des Sceaux, Ministre de la Justice,
le 19 janvier 2006

concours d’architecture : 1997
début des travaux : juillet 2002
mise en service de la 1ère tranche : avril 2005
mise en service de la 2ème tranche : octobre 2005
surface hors oeuvre : 17.164 m2
nombre des salles d’audience : 11
coût total : 74.7 M€ TTC toutes dépenses confondues

maîtrise d’ouvrage :    Ministère de la Justice
mandataire du maître d’ouvrage : Agence de maîtrise d’ouvrage des travaux du ministère de la Justice
services affectataires : Direction des Services judiciaires, Cour d’appel de Versailles
services utilisateurs :       Tribunal de Grande Instance
                                      Tribunal d’Instance
                                      Tribunal de Commerce
                                      Conseil des Prud’hommes

maîtrise d’œuvre :           Henri Ciriani, architecte, Pascal Martino Assistant
                                      Thales Engineering & Consulting, bureau d’études techniques

entreprises :                    GTM, Cari, Saga, VD

INVITATION A L'INAUGURATION



Cliquer ci-dessous pour consulter la plaquette publiée par le Ministère lors de l'inauguration :



Page en cours d'élaboration

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Veuillez joindre votre adresse email, SVP